skip to Main Content

Des Paroles aux actes – Déplacements liés aux catastrophes: Comment en réduire les risques, en atténuer les répercussions et renforcer la résilience des populations touchée

Les déplacements forcés sont l’une des conséquences les plus courantes et les plus immédiates des catastrophes. Favoriser les mouvements de population pour limiter leur exposition à des situations mettant leur vie en péril, avec des évacuations ou la planification de réinstallations, est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la mortalité et les blessures. Toutefois, la nécessité de quitter son foyer, en particulier quand il n’est pas possible d’y revenir durant une longue période, tend à augmenter les besoins humanitaires et à exposer les populations à d’autres risques importants, liés à leur déplacement.

Ce guide propose des conseils pratiques pour aider les autorités publiques à intégrer les déplacements de populations liés aux catastrophes et les autres formes de mobilité humaine dans les stratégies régionales, nationales, infranationales et locales de réduction des risques de catastrophe, conformément à l’Objectif (E) du Cadre de Sendai, et pour élaborer ou modifier les stratégies de réduction des risques de catastrophe d’ici à 2020. Il contient des informations générales et met en valeur les différentes fonctions que la réduction des risques de catastrophe et la gestion des risques de catastrophe peuvent avoir pour réduire et préparer les déplacements de populations liés aux catastrophes, ainsi que pour y apporter une réponse.

Ce guide est avant tout destiné à aider :

  • Les acteurs régionaux, nationaux, infranationaux et locaux de la gestion des risques de catastrophe, en particulier les organismes de gestion des catastrophes, la protection civile et les services d’urgence, dans leurs efforts de lutte contre les risques de déplacements de populations liés aux catastrophes ;
  • Les autorités nationales et régionales à veiller à ce que les mesures visant à éviter et à gérer les déplacements de personnes à l’intérieur de leur propre pays et au-delà des frontières soient homogènes dans tous les secteurs pertinents ;
  • Les législateurs et les décideurs nationaux et infranationaux, comme les parlementaires, à réglementer l’intégration de mesures visant à prévenir et à gérer les déplacements de populations liés aux catastrophes ;
  • Les autorités locales chargées de l’aménagement du territoire et du développement urbain à réduire les vulnérabilités et les risques pouvant entraîner des déplacements de populations et à veiller à ce que les risques de déplacements liés aux catastrophes soient pris en compte dans les plans d’aménagement du territoire.
  • Il pourra également se révéler utile pour d’autres acteurs comme les organisations internationales, la société civile, les organisations locales et les universitaires.

Ce guide comprend trois parties. La première partie décrit l’objectif du projet, explique pourquoi les déplacements de populations liés aux catastrophes sont un enjeu mondial en matière de réduction des risques de catastrophe et présente la façon dont le Cadre de Sendai aborde les déplacements liés aux catastrophes.

La deuxième partie commence par des principes directeurs visant à encadrer les activités mises en place dans le cadre des quatre actions prioritaires du Cadre de Sendai pertinentes pour limiter et anticiper les déplacements de populations liés aux catastrophes, ainsi que pour leur apporter une réponse. Les bonnes pratiques sont illustrées par des exemples et des études de cas.

La troisième partie est une annexe qui présente les références aux déplacements et à la mobilité humaine liés aux catastrophes dans le Cadre de Sendai, propose une liste de ressources clés, un glossaire, des renvois à d’autres guides Des Paroles aux actes et explique pourquoi les déplacements de populations liés aux catastrophes doivent être pris en compte dans différentes politiques et procédures à l’échelle mondiale.

L’élaboration de ce guide Des Paroles aux actes sur les déplacements liés aux catastrophes est le fruit d’un effort de collaboration mené par le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), en soutien à la Plateforme sur les Déplacements liés aux Catastrophes (PDD). Cet effort a pour but de garantir que les futures stratégies nationales de RRC incluent le risque de déplacement liés aux catastrophes, conformément au Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030. Le ministère fédéral allemand des Affaires
étrangères, l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC), la Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes (PDD), le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont fait partie de ce groupe de travail.

Les Gouvernements allemand, norvégien et suisse ont généreusement contribué à l’élaboration du guide et à sa mise en oeuvre au niveau national.

Back To Top